logo

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours su que j'­allais travailler sur le domaine familial Le Satyre à Begnins, sur La Côte vaudoise. Mais j'aimais étudier. J'ai donc trouvé un bon compromis. D’abord, une licence en lettres à l’Université de Lausanne, pour le plaisir et mon développement personnel. Et puis Changins. Depuis 2006, cadette d’une famille qui compte quatre enfants, je travaille avec mon père Noé à la vigne et à la cave. J'incarne ainsi la troisième génération de ­vignerons de ce domaine créé en 1940 par mon grand-père, René Graff.

 web_graf--469x239