logo

Troisième génération

... Deux mots pour vous dire que le domaine du Satyre a été fondé en 1940, à Begnins, par René Graff. En amoureux des cépages bourguignons, il arracha bien vite le Chasselas présent, provoquant ainsi l'ire des autorités locales. Mais un satyre, compagnon du dieu du vin et de l'ivresse, de la vigne et de la fête, se doit d'apporter le désordre et l'irrationnel dans le monde civilisé. Alors, même si "ça ne se fait pas", il consacra la majeure partie de son vignoble - qui compte maintenant 8 hectares - au Pinot noir et au Gamay. Son fils et successeur, Noé Graff, poursuivit dans cette voie du désordre subversif, notamment en se séparant de (presque) tous les ceps de blanc au profit de cépages rouges charpentés, tels le Diolinoir et le Carminoir. Dans le monde de Dionysos, les femmes ont le droit de cité et c'est ainsi que j'ai rejoint l'équipe du Satyre, pour le meilleur ces dernières années, avec de nombreuses distinctions.

Aujourd'hui, naviguant entre les production intégrée et biologique, le domaine du Satyre propose six vins, dont ses fameux et désormais classiques Pinot noir et Gamay, ainsi que des cuvées plus confidentielles, que vous pouvez découvrir à sa cave.